Hostelería Santa Cruz de la Serós

Restaurante Hostal Santa Cruz

Hôtel - Restaurant

Tél. (+34) 974 361 975


Boutique

Tél. (+34) 974 356 602


reservas@santacruzdelaseros.com

 

ACCUEIL - Español - English

Depuis Santa Cruz de la Serós

 

La localité de Santa Cruz de la Serós est connue grâce à son architecture traditionnnelle, à ses maisons en pierre parachevées de la typique toiture à dalles et des spectaculaires cheminées tronconiques. Nous sommes face à un des villages les plus riches de la municipalité au niveau de l'architecture.

 

Église de Santa MaríaLe nom "de la Serós" provient des religieuses (sorores ou serores, en aragonais) qui habitèrent le monastère de Santa María jusqu'à la fin du XVIème siècle. Le monastère fut fondé par Ramiro I d'Aragon vers 1060 et fut réservé à l'origine aux filles du roi et de la haute noblesse aragonaise. La monumentale église de Santa María, perle de l'art roman aragonais du XII ème siècle persiste pratiquement intacte, alors que les autres parties du monastère disparurent avec le passage du temps.

 

En sortant du village, on trouve l'église parroisale consacrée à Saint Caprasio. Cette construction qui date probablement du Xème ou XIème siècle, est d'origine lombarde. Sur la façade s'élève une robuste tour de la fin du XII siècle. Santa Cruz de la Serós offre la possibilité de réaliser des sports d'aventure par les alentours ainsi que beaucoup d'autres services: un centre de soins médicaux, une poste, un pavillon sportif...

 

Le Parc Culturel de San Juan de la Peña mélange le patrimoine -Vieux Monastère de San Juan de la Peña (Bien d' intérêt Culturel), Nouveau Monastère de San Juan de la Peña , (Bien d' intérêt Culturel), Église du Monastère de Santa María (Santa Cruz, XIIème siècle, BIC), Église de San Caprasio (Santa Cruz, Xème siècle, BIC)- avec l'environnement. L'endroit est considéré Lieu d'Intérêt Communitaire (LIC) et déclaré zone ZSPO (Zone de Spéciale Protection d'Oiseaux) vu que la Chaîne Montagneuse de San Juan de la Peña accuellit l'une des colonies les plus nombreuses de vautours barbus, vautours moines et vautours noirs de la péninsule Ibérique.

 

Monastère de San Juan de la Peña
Une route partant de Santa Cruz de la Serós permet d'accéder au monastère de San Juan de la Peña, service étant assuré par des cars.
Site National depuis 1920 qui rassemble de différentes valeurs naturelles, historiques et culturelles. C'est ici qui se place le monastère aragonais le plus important du Haut Moyen Age. De plus, le Site National de San Juan de la Peña est un réduit mais précieux espace naturel dont ses limites coïncident avec celles du Mont Pano. Sous la falaise, dans une énorme visière de rochers, se trouve le vieux monastère, centre monastique emblématique d' Aragón qui fut déclaré Monument National en 1889.

Visitez la web oficielle du Monastère de San Juan de la Peña

 

Le Mont de San Juan de la Peña constitue un important écosystème aragonais de mi-montagne. Malgré que les privatisations issues de la "Désamortissement" de Mendizabal provoquèrent quelques modifications dans le patrimoine forestier, le Mont de San Juan de la Peña offre une grande richesse au niveau de la faune et de la flore. En 1920 on proclama le Site National de San Juan de la Peña, qui devenut par la suite le Troisième Espace Naturel Protégé de l'État. À l'heure actuelle, le Site a été reclassé en tant que Monument Naturel. Il s'agit, de même que le rocher Oroel, d'un énorme synclinal pendu de conglomérats, qui se couronne avec deux sommets sur les Monts de Cuculo et San Salvador.

 

Dans les endroits protégés nous pourrons trouver des plantes qui ont besoin d'une grande humidité atmosphérique et nous pouvons même y admirer d'autres espèces animales et végétales plus propres des hautes montagnes. Au bord des falaises, des exemplaires à grand intérêt botanique poussent comme l'oreille-d'ours, la valériane longifolie, etc. Les champignons et les oiseaux complètent un ecosystème plein de vie.

 

Environnement naturel

 

Le Parc Culturel de San Juan de la Peña mélange le patrimoine -Vieux Monastère de San Juan de la Peña (Bien d' intérêt Culturel), Nouveau Monastère de San Juan de la Peña, (Bien d' intérêt Culturel), Église du Monastère de Santa María (Santa Cruz, XIIème siècle, BIC), Église de San Caprasio (Santa Cruz, Xème siècle, BIC)- avec l'environnement. L'endroit est considéré Lieu d'Intérêt Communitaire (LIC) et déclaré zone ZSPO (Zone de Spéciale Protection d'Oiseaux) vu que la Chaîne Montagneuse de San Juan de la Peña accuellit l'une des colonies les plus nombreuses de vautours barbus, vautours moines et vautours noirs de la péninsule Ibérique.


Les pinèdes, les sapinières et les chênaies de San Juan sont le paradis de l'amateur de la mycologie. De nombreuses espèces de grande valeur culinaire sont présentes dans les prairies et fôrets de cette chaîne prépyrénaïque: Ceps, Barigoules, Coprins Fausses Psathyrelles, Lépiotes Graciles... etc


ORNITHOLOGIE


ORNITHOLOGIEParmi l'ornithofaune il faut mettre en relief, sans aucun doute, la présence du vautour noir ou commun. D'autres rapaces charognères comme le blanc alimoche qui demeure chez nous de mars à septembre, ou le rare vautour barbu, aiment aussi ces endroits inaccessibles pour d'autres déprédateurs.

 

Mais le rocher de San Juan de la Peña est aussi habité par de noirs corbeaux, des corbeilles, par de petits oiseaux comme le martinet royal, le rouge-queue, le moineau criard, le martinet de roche ou la fouine.

 

En hiver, le grimpereau escalade aussi facilement qu'il descend les droits parois. La pinède est l'habitat de nombreux oiseaux forestiers: le pic du pin, les capucins, les serrepins, les sittelles, les éperviers, les autours, les becs-croisés, les moustiquaires..... qui parcourent les troncs, les branches et les cimes des arbres de ces fôrets montagneuses. Les discrets pas des mamifères comme la genette, le chat sauvage ou la fouine passent complètement inaperçus.

 

PapillonsUne autre fôret de conifères à souligner dans l'ensemble de San Juan de la Peña est la sapinière sèche. À l'intérieur de la sapinière du Ravin de la Carbonera, on écoute souvent l'appel du pic noir, le plus grand de nos pics.

 

À tout cela, il faut ajouter les espèces qui habitent et se développent autour des fôrets de caducifolies touffues. Le chêne vert et le chêne rouvre fleurissent en automne, et ses fruits, les glands, sont goulument dévorés par les divers animaux habitant ces fôrets comme le sanglier et le pigeon ramier.

 


Textes tirés du guide "Espaces naturels protégés, Monument Naturel de San Juan de la Peña"